A propos

a propos de l'auteure du blog

Qui je suis

Je suis Claire Lebras et je travaille depuis plus de 14 ans en grande consommation et plus particulièrement en category management.

J’ai eu l’opportunité de découvrir un grand nombre de catégories aux cours de mes différentes expériences en beauté, en hygiène, en entretien, en alimentaire  et même le bricolage via la peinture de décoration.

A chaque fois, j’ai pu travailler sur des enjeux de compréhension du comportement des consommateurs et des clients. J’ai pu mettre en place des projets de croissance des catégories avec les distributeurs en points de vente.

Ce sont surtout des rencontres en magasins et en centrales, des échanges constructifs et des projets passionnants menés en équipes avec le commerce, le marketing, la logistique, etc… qui ont jalonné mon expérience.

2019, année du changement et de la transformation digitale

En septembre 2018, cela fait neuf mois que je travaille en tant que responsable du category management et du trade marketing chez Akzonobel, entreprise hollandaise qui commercialise des peintures de décoration comme Dulux Valentine, en grandes surfaces de bricolage. J’émets alors le vif souhait de réaliser une formation en digital car j’ai le sentiment qu’un pan entier de mon métier m’échappe. Nous échangeons depuis plusieurs années sur des plans de redynamisation des catégories avec les enseignes de bricolages et celles-ci nous interrogent sur la gestion de la catégorie de la peinture sur leur site Internet et sur nos moyens de communications mis en œuvre pour soutenir nos marques, notamment en activation digitale. En interne également de nombreuses questions se posent quant à la rentabilité des moyens engagés, la pertinence de nos actions en points de vente et les différentes pistes de commercialisation de nos produits pour trouver des sources de croissance sur un marché en baisse depuis quatre ans déjà. Il m’apparait indispensable de maîtriser le fonctionnement d’un site Internet, des réseaux sociaux, des sites e-commerce pour pouvoir mieux comprendre le fonctionnement d’un acteur central de mon métier : le consommateur.

En effet, le shopper est au centre des préoccupations du category manager, métier peu connu du grand public mais très répandu en grande consommation depuis une quinzaine d’année, que ce soit chez les distributeurs ou chez les fournisseurs qui commercialisent les marques.

couverture thèse professionnelle sur la transformation digitale du category management

Je commence le MBA en marketing digital & business de l’EFAP en 2019 en parallèle de mon métier et je découvre que le marketing digital ne se résume pas à des nouveaux outils techniques et technologiques à maitriser.  Il s’agit d’une véritable révolution de l’économie, avec des règles du jeu complètement changées.

Le digital est venu complètement transformer le business et le marketing, il devrait alors en être de même pour le category management en tant que démarche intermédiaire entre le commerce et le marketing.

Si un certain nombre d’ouvrages ont été écrits dans les années 2000 pour expliquer la démarche catégorielle en point de vente, je ne trouve pas d’écrit qui traite de manière approfondie l’impact du digital sur le category management. Seule piste, un blog, e-catwoman.fr, créé et alimenté entre 2017 et 2019 par Eve Debrabant, category manager chez Auchan International. Son objectif était alors de partager les bonnes pratiques du category management et les outils digitaux disponibles à même d’enrichir et d’améliorer l’efficacité du travail des category managers.

C’est la raison pour laquelle je décide de me pencher sur le sujet de la transformation digitale du category management dans le cadre de ma thèse professionnelle. Est-ce que le digital ne vient rien changer à cette démarche qui date des années 90 ? Est-ce que l’absence du traitement de cet enjeu ne signerait pas la fin de cette démarche qui n’a pas su prendre le tournant de la transformation numérique ? Ou est-ce qu’au contraire, prendre le tournant du digital serait une opportunité pour le category management de s’adapter à son écosystème ?

Je suis convaincue que le category management n’arrive pas à sa fin mais qu’il est urgent de le faire évoluer avec son environnement et ses acteurs. L’angle d’analyse que je décide de prendre est donc le suivant : dans quelle mesure la transformation digitale du category management doit-elle faire évoluer la démarche ?

Pourquoi ce blog ?

Au cours de ma formation, j’ai réalisé un certains nombre d’articles, j’ai rencontré des professionnels avec qui j’ai eu des échanges passionnants. J’ai souhaité regrouper l’ensemble de ces éléments dans un seul lieu, ce site.

Une fois ma formation terminée, j’ai voulu également poursuivre ma démarche de réflexion et de partage autour du category management et de l’impact du digital sur tout l’écosystème de la grande consommation. Je suis convaincue que le digital et les technologies ont déjà fortement changé notre façon de consommer, d’acheter et de vendre mais aussi de travailler dans le domaine de la grande consommation. Et ce phénomène est loin d’être terminé comme on peut le voir dans de nombreuses pratiques et initiatives, qu’elles viennent des distributeurs, des fournisseurs, des prestataires et de start-up tech.… et très souvent des consommateurs.

Je vous souhaite une bonne lecture et surtout n’hésitez pas à laisser des commentaires pour donner votre avis, échanger et alimenter la réflexion.

Une réflexion sur « A propos »

  1. Ravie que tu ouvres ton blog pour partager ton point de vue sur le category management, certaines actu et tes éventuelles découvertes/rencontres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.